samedi 6 avril 2013

6 Avril - À Court de Mots


Maintenant, que dirons-nous après cela, ô notre Dieu ? Car nous avons abandonné Tes commandements . (Esdras 9:10)

Cinquante-sept ans seulement après que Dieu - par l'intermédiaire de Cyrus - les ait libérés de leur captivité pour qu'ils puissent retourner à Jérusalem, reconstruire le temple et se remettre à L'adorer, les gens d'Israël étaient déjà revenus aux choses précises pour lesquelles Dieu les avait condamnés plus tôt. Quand Esdras apprit ces nouvelles déconcertantes, son coeur se serra. Le peuple ne s'était pas séparé des peuples qui l'entouraient, mais s'était mis, au contraire, à les suivre dans leurs abominations.

Esdras ne pouvait pas croire que le peuple puisse oublier Dieu si rapidement. Choqué, et à court de mots, il pria en disant "Seigneur, je n'ai aucune excuse. Que pourrais-je dire?"

Bien qu'Esdras ne puisse plus trouver de mots pour parler au Seigneur, il avait un bon nombre de mots à dire au peuple - des mots de mise en garde et de correction, par lesquels il appelait à une réforme très stricte et radicale.

Il appela le peuple de Dieu à une séparation totale d'avec ces choses du monde qui risquaient de polluer, diluer ou souiller leur témoignage. En tant que chrétiens, nous avons le même appel.

NOUS DEVONS PRENDRE QUELQUES DÉCISIONS RADICALES CONCERNANT NOTRE SÉPARATION D'AVEC LE MONDE ET DE SA POLLUTION.

L'ennemi a ouvertement déclaré la guerre à Dieu. Allons-nous rester à ne rien faire et le laisser blasphémer notre Dieu? Ou allons-nous nous séparer du monde, nous lever et prendre parti pour Jésus?
__________

Par notre silence, Seigneur, nous avons encouragé l'ennemi. Aide-nous à tenir ferme par Ta force dans cette guerre totale que l'ennemi a déclaré contre Toi. Seigneur, sois notre force, notre forteresse, sois notre aide.
Dans le Nom de Jésus, Amen.