samedi 1 juin 2013

1er Juin - L'Appel aux Mères


Laisse couler tes larmes comme un torrent! Ne te donne aucun répit, et que la pupille de ton œil n’ait pas de repos! Lève-toi, lance une clameur au début des veilles de la nuit! Répands ton cœur comme de l’eau devant la face du Seigneur! Lève tes mains vers Lui pour la vie de tes enfants qui défaillent de faim à tous les coins de rues.” (Lamentations 2:18-19)

Se croyant à la fois forts et sophistiqués, les gens d'Israël ont essayé d'éliminer Dieu de leur vie nationale. Ils considéraient qu'Il n'était plus nécessaire. Le résultat? Babylone a saccagé Jérusalem.

Israël fait le deuil de sa cité ravagée. Jérémie, voyant que des temps désespérés exigent des mesures désespérées, délivre un appel à toutes les mères de la nation.

NE SOUS-ESTIMEZ JAMAIS L'INFLUENCE D'UNE MÈRE. QUAND ELLE EST REMUÉE, ELLE PEUT UTILISER CETTE PUISSANCE POUR GUIDER SES ENFANTS VERS CE QUI EST JUSTE.

Notre pays a un besoin désespéré de ce genre d'influence. Considérez l'atmosphère de notre système d'enseignement public. En 1963, la Cour Suprême a estimé qu'il était illégal de prier ou de lire la Bible dans nos écoles. Depuis cette décision, que s'est-il passé? Sur une moyenne nationale, les notes des tests d'aptitude à l'enseignement supérieur ont régulièrement baissé, la violence et le crime se sont largement répandus et la consommation de drogue a explosé.

La seule vraie réponse pour ne plus déplaire à Dieu est le retour à des principes qui plaisent à Dieu - ces principes sur lesquels notre nation a été fondée. Non seulement les mères, mais les pères aussi doivent enseigner à nos enfants ce qui est bien et mal - du point de vue de Dieu. Nous devons enseigner à la prochaine génération à rechercher Dieu par la prière.

Voici une suggestion radicale: cette semaine, éteignons nos télévisions et tournons nos visages vers Dieu. Prions pour notre nation et pour nos enfants.
__________

Incite-nous, Père, à invoquer Ton nom. Amène-nous à prier pour nos enfants, pour nos écoles et pour notre nation.
Amen.