vendredi 1 novembre 2013

1er Novembre - Le Mystère du Mal


Car déjà le mystère du mal est à l'œuvre ; il faut seulement que celui qui le retient maintenant ait disparu. (2 Thessaloniciens 2:7) (Version de la Nouvelle Bible Segond)

Paul écrit aux Thessaloniciens pour leur affirmer qu'en dépit des persécutions dont ils sont l'objet, ils ne sont pas encore entrés dans la période de la "Grande Tribulation". Deux évènements doivent se produire avant que ce jour n'arrive: une défection de la foi dans l'église et la révélation de "l'Homme de Péché".

L'attraction du mal se manifestait déjà à l'époque de Paul. Et elle n'a fait qu'augmenter. Pouquoi les gens sont-ils attirés par le mal alors qu'il mène toujours au désastre ? C'est bien là le mystère.

CHAQUE JOUR DES HOMMES REJETTENT JÉSUS-CHRIST - LE SEUL VRAI CHEMIN VERS LE CIEL.

Il est inconcevable que des gens puissent délibérément choisir le mal plutôt que le bien - même s'ils savent que leur choix peut les tuer. Pourtant, c'est ce qu'ils font. Cela a commencé dans le jardin d'Eden, quand Adam et Eve ont choisi de manger de l'arbre dont Dieu avait annoncé qu'il les tuerait. C'est un mystère: les hommes choisissent une chemin qui mène à la mort plutôt que le chemin qui mène à la vie - un chemin qui ne va leur amener que malheur et destruction. Pourtant c'est ce qu'ils font.

Dans Ésaïe 1:18, le Seigneur lance l'invitation à "venir et raisonner ensemble". L'obéissance est raisonnable. Accepter le salut que Jésus offre est raisonnable. Pourtant les hommes continuent de jeter la raison aux orties, tout cela parce qu'ils aiment les ténèbres plus que la lumière, tout cela parce que le mal est pour eux plus attirant que l'obéissance.

Sondez votre coeur aujourd'hui. Demandez à Dieu de vous montrer si vous n'êtes pas en train de choisir le mal plutôt que l'obéissance. Et si vous trouvez que c'est le cas, repentez-vous!
__________

Père, aide-nous à prendre en compte Ta Parole afin que nous ne soyons pas trompés. Puissions-nous remettre nos coeurs et nos vies à Jésus-Christ, le Seigneur vivant.
Amen.